Cedric PERNET - Forensics, Malware & Cybercrime

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 27 avril 2008

Migration Gutsy Gibbon -> Hardy Heron


Eh oui, voilà le traditionnel post blog qui revient tous les 6 mois, à chaque changement de version d'Ubuntu...

Ce coup-ci, alors que j'avais été enchanté par la migration Edgy->Gutsy il y a 6 mois, il n'en a pas été de même avec la migration vers Hardy Heron (8.04 LTS).
J'ai migré ma machine principale le jour de la sortie de Hardy Heron, je suis comme ça ... Certains attendant quelques jours en lisant nerveusement tous les posts dans les divers forums dédiés à Ubuntu, mais pour ma part je suis plutôt confiant (naïf?) ... J'ai cette tendance à penser qu'après 6 mois le labeur acharné, une nouvelle mise à jour a peu de chances de me planter tout mon système, et que tout est réparable de toute façon... Je vous rassure, je n'ai pas crashé mon système, j'ai juste eu quelques petits désagréments que voici :
  • Problème de montage de disques : ma config sur cette machine est somme toute très classique. Il s'agit d'une tour dans laquelle se trouve un gros disque dur IDE, monté habituellement hda. Un autre disque dur, externe, est connecté à ce poste en permanence, en USB, pour divers backups etc.
    Au reboot d'après install, me voilà donc, sous l'oeil et le rire méchant d'un FreeBSDien breton avec qui je passais la soirée, en face d'une console qui m'indique des problèmes de montage... Et qui ne démarre pas X.
    Un examen rapide de mon fstab, histoire de vérifier que le fichier n'est pas altéré de façon bizarre, puis un mount pour voir ce qui se passe : mon disque dur IDE est monté en sda, provoquant un conflit bien légitime... Changement de mon fstab pour monter le disque dur externe en sdb, et voilà ma distrib qui reboot de façon saine et fonctionne correctement. Je n'ai pas encore cherché le pourquoi du comment de ce changement radical, mais bon, du moment que tout fonctionne, ce n'est pas ma priorité.
  • Truecrypt : Problème très visible immédiatement en checkant mon système : mes partitions TrueCrypt ne sont plus présentes. Je farfouille un peu, puis me dit que ce doit être lié au nouveau kernel ... Je recompile Truecrypt rapidement, et hop, tout est rentré dans l'ordre.
  • Firefox 3 beta : Aïe ... J'ai toujours été farouchement opposé à avoir Firefox beta sur ma machine, et là, on ne m'a pas posé la question, on me l'impose... Du coup, j'ai effectué un downgrade pour être à nouveau sous Firefox 2...
A part ça, quelques plugins Amarok qui n'ont pas aimé la nouvelle version, mais je n'ai constaté aucun problème grave sur mon système. Comme d'habitude, je ne poste pas sur les divers nouveaux logiciels/changements GUI et autres, je n'en ai pas vraiment le temps ni l'envie, ubuntu-fr.org le fait bien mieux que moi ;-)

samedi 3 novembre 2007

migration Gutsy Gibbon


Certains s'étonnaient que je ne parle pas de la nouvelle distribution d' Ubuntu, voilà un post qui devrait les rassurer mais qui sera bref.

J'ai migré mes machines de Feisty Fawn (7.07) vers Gutsy Gibbon (7.10) le jour après la sortie de la version officielle, sans aucune difficulté. Mieux encore, je devais résinstaller un nunux sur mon vieux laptop, et vu sa config, j'avais l'habitude de devoir installer Ubuntu en console, pour ensuite configurer X à la main, à cause d'une Nvidia récalcitrante...
Ce n'est plus le cas, Gutsy Gibbon m'a permis de tout faire en GUI, n'en déplaise à certains... :-p

Autre bonne découverte, Dolphin, gestionnaire de fichier que je ne connaissais pas et qui me satisfait pleinement. (J'utilisais Nautilus avant)

Bref, que du bon dans cette mise à jour, tout s'est bien passé sur toutes mes machines, sans avoir à trifouiller de fichier de config, et c'est parfois bien agréable ;-)

vendredi 20 avril 2007

Feisty :-p


Hier est sortie la nouvelle version d'Ubuntu, à savoir la 7.04 (Feisty Fawn)

J'ai immédiatement migré mon Ubuntu Edgy vers la Feisty Fawn, sans soucis hormis une mauvaise mise à jour de KDM, le Desktop Manager de KDE... (Oui je suis pro-KDE mais je ne crache pas sur Gnome...)

Sur mon Ubuntu Server hostée @home par contre j'ai eu un petit soucis avec Apache, mais je suis en train de le régler...

Bref, pas de bug majeur pour le moment, longue vie à Ubuntu qui est vraiment ma distro Linux préférée :-)

Pour rappel, la Communauté française ubuntu-fr.org est très active et ça fait plaisir :-)

lundi 19 février 2007

My desktop is beautiful :-p


Je connais des curieux, accrocs aux desktops ... Voilà pour eux ;-)

Mon bureau

Aurez-vous remarqué la discrète publicité pour un certain navigateur web ? :-p

Ceci est l'un de mes desktops, j'en ai d'autres, pour d'autres users, en fonction de ce que je fais sur cette machine... ;-)

Politique de partitionnement sur une Ubuntu 6.10


POLITIQUE DE PARTITIONNEMENT D'UNE DISTRIBUTION UBUNTU.

Comme souvent j'écoute megarock radio (oui j'aime bien les radios en streaming, j'en ai une petite liste mais que je ne copierais pas ici, vous pouvez toutes les retrouver dans la section "metal" ou "pop" de shoutcast) ...

Je me propose de vous faire part d'une de mes réflexions, vu que je viens de réinstaller une Ubuntu 6.10 (Edgy Eft) at home, sur mon poste principal.

Malgré le lien vers ubuntu-fr.org, je vous rappelle qu' Ubuntu est une formidable distribution Linux à base de Debian... (vous ais-je dit que j'étais aussi pro-Ubuntu que certains de chez INL ? (lo Jérôme, Vincent, Eric and co... :-) )

Bref, au moment de lancer le CD d'Ubuntu, je me demandais quelle politique de partitionnement j'allais adopter, sachant que j'installais cette distribution sur un petit disque (40 gigas).

Eludons de suite la discussion habituelle sur /boot, je ne suis pas particulièrement partisan de cette partition, surtout sur un petit disque sur lequel je ne veux pas créer "trop" de partitions...

Enchainons avec la liste de mes partitions ext3 :

* une partition /home relativement gourmande, évidemment.
Je compte y stocker pas mal de choses, et c'est l'emplacement privilégié pour faire du stockage sur un poste.
Concernant ses options de montage, je la monte en lecture-écriture, et en "nosuid", me connaissant je sais que je ne ferais pas tourner d' exécutables avec bits setuid à partir de /home.

* une partition /tmp.
Cet emplacement est de petite taille, et me permet surtout de pouvoir monter ce volume en "nosuid" et en "noexec" afin d'éviter qu'un script-kiddie qui réussirait à pénétrer le système puisse exécuter du code de cet emplacement trop facilement. (Il va de soi que s'il est root il fera de toute façon ce qu'il veut, mais je suis toujours partisan d'accumuler les sécurités ...)
Certaines installations peuvent se servir de /tmp et nécessiter des exécutions de code de /tmp, mais je fais le nécessaire pour l'autoriser quand il y a besoin.

* une partition /var de taille moyenne.
J'aurai même pu scinder /var et /var/log, mais je n'en ai pas l'intérêt sur ce petit disque d'un petit poste de travail. (J'exporterais par contre mes logs à distance)
Je ne monte pas ce volume en "noexec" ni en "nosuid", certains programmes étant susceptibles d'en avoir besoin.

* une partition /usr de taille moyenne.
Je suis tenté de monter cette partition en lecture seule, mais cela rendra l'installation de nouveaux paquets plus fastidieuse.
Je pourrais modifier /etc/apt/apt.conf pour me faciliter les choses, mais non. :-P

* une partition / de petite taille.
Pour le reste... :-)

Pour un petit disque de 40gigs, je pense que c'est plutôt une bonne politique de partitionnement... Des commentaires ? :-)