Mot-clé - scansafe

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 22 février 2010

Rapport sur les menaces informatiques 2009 - ScanSafe

ScanSafe, société appartenant au groupe Cisco, a récemment publié son rapport annuel 2009 portant sur les menaces informatiques. Cette étude est entièrement basée sur l'analyse de trafic web géré par ScanSafe. Même si le document ne présente rien de révolutionnaire, il a le mérite de rappeller certains faits que je trouve intéressant et que je me permet d'agrémenter de quelques commentaires :

  • Vouloir réduire le challenge de la sécurité à une lutte contre les malware est une hérésie. D'autres menaces sont tout aussi présentes : fuite d'information par méthodes autres que malware (complicité interne par exemple), espionage, etc...
  • Malgré la médiatisation récente importante d'un certain nombre de cas avérés de cyber-espionage, les grandes entreprises (Google et d'autres récemment) continuent à se faire infiltrer par des méthodes très classiques : attaques ciblées menant à des infections par trojan notamment. Pas besoin donc de déployer des méthodes vraiment "super high-tech", il suffit d'un minimum de connaissances pour modifier une souche de malware existant et infecter un poste clef... Ou même juste de connaitre la solution anti-virale qu'on a en face...
  • Le nombre moyen de compromissions, de vol de données, et d'attaques uniques a augmenté de façon dramatique en 2009 pour les entreprises.
  • Le secteur de l'énergie et du pétrole ont subi une augmentation de 356% des tentatives d'infection par malware de type chevaux de Troie. De même, 252% d'augmentation pour les secteurs pharmaceutiques et chimiques. Les autres secteurs d'activités a avoir vu leurs risques augmenter de façon conséquente sur ce type de menaces sont le secteur financier (guère étonnant...) et le gouvernement.
  • Il n'existe plus de malware "facilement détectable" : le taux de détection positive par les anti-virus traditionnels (à signature) n'est plus que de 60%.
  • Tant qu'il y aura des utilisateurs crédules, les fraudes seront faciles à mettre en oeuvre. Deux solutions : la première, guère crédible, consiste à éliminer les utilisateurs. La seconde, beaucoup plus applicable, est de les sensibiliser autant que possible aux notions de sécurité informatique. Encore une fois, on n'imaginerais pas confier une voiture à une personne sans permis de conduite...
  • Les enfants ? Quid des adultes ? La principale préoccupation des parents a toujours été de protéger leurs enfants en ligne. Mais songent-ils à se protéger eux-même ? Quelqu'un me murmure "fail" à l'oreille...

Sur un plan purement malware :

  • Progression forte des attaques par document PDF au détriment des attaques exploitant Flash. (Et augmentation significative du nombre de vulnérabilités recensées par Adobe...)
  • Le botnet le plus prolifique en 2009 a été Gumblar.
  • Les infections Conficker + KoobFace ne représentent que .05% des infections web malware de 2009.

Enfin, le document souligne le fait que si les entreprises ne sont pas capables de tirer profit de leurs erreurs passées, elles courent à la catastrophe. Je clotûre donc ce post par cette citation qui a une saveur toute particulière à mes oreilles:

"Those who cannot remember the past are condemned to repeat it".

A bientôt ;-)